Après quelques jours de confinement, pour la plupart d’entre nous, même si quelques un.e.s continuent de travailler, dans des conditions pas toujours terribles, l’équipe militante de la liste “Bordeaux En Luttes” s’est à nouveau réunie et a décidé de reprendre sa communication, pour questionner, discuter, débattre, tenter de formuler des réponses à la situation actuelle très pesante, très préoccupante. En fait, coincé dans notre confinement, nous nous sentons un peu trop impuissants, sans moyens d’agir, car de fait il faut “rester chez soi”.

Alors pour ne pas se morfondre, s’enfoncer dans une sorte de mélancolie, il est important d’essayer d’agir. Nous allons alimenter notre page et notre site internet, quotidiennement, avec des articles, des brèves, des vidéos, histoire de réagir, de poser des questions, de formuler des réponses, de défendre une perspective de résistance et de batailles pour la sortie de “crise” qui arrivera forcément dans les semaines qui viennent.Dans le tas d’inquiétudes et de doutes que nous vivons, il y a quand même une certitude : ce que nous avons défendu durant la campagne, s’avère être particulièrement juste. Oui il faut rompre immédiatement avec les logiques de course aux profits, avec la rapacité des possédants, il faut redistribuer les richesses, il nous faut des vrais services publics pour répondre aux urgences sociales et sanitaires, dans la santé, le logement, les transports, il faut créer les conditions d’une autonomie alimentaire pour l’agglomération avec la mise en place de circuits courts, il nous faut une véritable démocratie directe pour que la population décide de sa vie, de ce qui nous concerne collectivement, pour reconstruire un monde solidaire, qui fonctionne ensemble.Par exemple aujourd’hui, les réquisitions de logements vides pour toutes les personnes sans domicile, donner un accès à l’eau, à l’hygiène, à l’alimentation, tout cela s’avère être plus que des urgences, des solutions vitales et qui devraient se mettre en place immédiatement.

Alors, nous avons énormément de choses à discuter et à préparer pour la suite. Nous avons intérêt à prendre nos affaires en main, à nous occuper nous-mêmes directement de nos vies pour ne pas les laisser entre les mains d’un pouvoir qui n’a pas grand chose à faire de notre santé. Comme l’a dit le gouvernement, nous sommes en guerre, mais cette guerre, ce n’est pas seulement contre un virus invisible, c’est aussi et surtout contre un monde capitaliste ravageur, contre la classe des possédants, des ultra riches qui possède, qui dirige et décide en fonction uniquement de ses intérêts privés et égoïstes.

Share This