PRÉSENTATION

Quelle politique portons-nous ?

La candidature de Philippe Poutou aux élections municipales incarne une politique anticapitaliste, écologiste et populaire dans une élection accaparée par la bourgeoisie.

Nous revendiquons :

  • Une remise en cause du pouvoir actuellement accaparé par une poignée de personnes dont le pouvoir financier et politique ne représente que les riches.
  • Une redistribution des richesses actant une rupture franche avec le capitalisme, pour de meilleurs services publics à destination de tou·te·s et une ville qui n’exclut personne.
  • Une planification écologique qui met notamment un terme aux « grands projets » délirants des bétonneurs qui n’ont pour but que de s’engraisser en mettant en péril l’environnement.

Qui sommes-nous ?

La liste Bordeaux en Luttes est composée de Bordelais·e·s engagé·e·s dans les luttes sociales et environnementales.

Salarié·e·s du transport public, de l’animation, de La Poste, du rail, de la santé, de l’Éducation nationale, du droit, de la restauration, de la culture… Mais aussi des étudiant·e·s, des Gilets Jaunes, des syndicalistes, des acteurs et actrices associatifs, des retraité·e·s ou des travailleurs et travailleuses sans-emploi ou touché·e·s par la précarité.

Leur tête de liste est Philippe Poutou. Ouvrier, il travaillait dans l’usine Ford à Blanquefort, que la multinationale vient de fermer malgré une lutte syndicale de plus de 10 ans.

Cette fermeture d’usine est l’illustration de la complicité des pouvoirs publics avec les multinationales.

Cette candidature est soutenue par le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Bordeaux Debout et La France Insoumise (LFI).

Les services publics sont asphyxiés par les politiques d’austérité. Mal-logés et sans-abris sont de plus en plus nombreux. Le chômage est de 8 % à Bordeaux. Pourtant, Bordeaux dispose de ressources mais ces dernières sont mal gérées, mal arbitrées voire gaspillées ou détournées dans les caisses des capitalistes. Nous utiliserons tous les moyens disponibles pour empêcher les licenciements, les plans d’austérité et les coupes budgétaires.

UN LOGEMENT DIGNE POUR TOUS·TES

  • Nous mettrons à disposition les bâtiments publics inutilisés afin de loger des personnes sans logement ou mal logées et notamment les étudiant·e·s.
  • Nous réquisitionnerons les milliers de logements laissés vacants par les grands propriétaires fonciers pour que plus personne ne soit contraint de dormir à la rue. Nous mettrons en place un plan de rénovation des logements insalubres, sécurisé par un encadrement des loyers (indexés sur le revenu).
  • Nous combattrons l’ubérisation du logement de type AirBnB, ainsi que la spéculation immobilière en économisant l’espace bâti, en redéfinissant les missions d’InCité et en favorisant l’habitat hors circuit locatif privé (bailleurs sociaux publics – HLM, coopératives d’habitants…).

Pour aller plus loin, retrouvez nos propositions détaillées sur la fiche thématique Logement :

FICHE THEMATIQUE LOGEMENT Bordeaux en Luttes

UNE PLACE POUR TOUT.E.S, TOUT AU LONG DE LA VIE

Nous créerons des services publics accessibles et gratuits et nous embaucherons du personnel non-précaire pour accompagner la population à toutes les étapes de la vie :

  • Pour l’enfance : des crèches publiques, des centres de loisir et de vacances publics
  • Pour les adultes en situation précaire : des points d’accueil pour l’accès aux biens de première nécessité (eau / nourriture / santé / hygiène énergie) tenus par du personnel formé. Ces lieux proposeront gratuitement des tests de dépistage pour le VIH et les MST, des moyens de protection et de contraception ainsi que des protections périodiques
  • Pour les personnes âgées dépendantes : des EHPAD municipaux qui respectent les résident·e·s comme les personnels soignants.

Pour aller plus loin sur l’accueil des migrant.e.s et l’accès à la santé, retrouvez nos propositions détaillées sur les fiches thématiques Exil et Santé :

FICHE THEMATIQUE EXIL Bordeaux en Luttes

FICHE THEMATIQUE Santé Bordeaux en Luttes

UN ESPACE PUBLIC QUI APPARTIENT À TOU.TE.S

  • Nous généraliserons les aménagements nécessaires aux personnes en situation de handicap (balisages sonores, rampes d’accès…).
  • Nous interdirons les dispositifs « anti-SDF ».
  • Nous aménagerons les services publics pour qu’ils soient inclusifs, notamment pour les personnes autistes.

UNE VILLE QUI AIDE LES SALARIÉ.E.S

  • Nous supprimerons les aides publiques aux multinationales qui licencient.
  • Nous subventionnerons l’activité des salarié·e·s ayant repris leur outil de production pour assurer leur indépendance et leur pérennité.
  • Nous réquisitionnerons et exproprierons les entreprises qui licencient pour mettre l’outil de production sous contrôle démocratique des salarié·e·s.
  • Dans les services publics, nous créerons des instances décisionnaires contrôlées par les salarié·e·s et les usager·e·s.
  • Nous soutiendrons les luttes contre les violences patronales.

L’enjeu démocratique, c’est la question du pouvoir qui ne doit pas rester dans les mains de la poignée de dirigeants actuels qui ne défendent pas les intérêts du monde du travail et des classes populaires.

Nous portons l’idée d’une démocratie directe, d’un pouvoir par et pour les habitant·e·s des quartiers, des dominé·e·s qui se libèrent de cette domination, qui débattent des choix à faire et qui décident de la politique de la ville, des priorités, de là où vont les moyens humains et matériels.

DES ÉLU·E·S SOUS LE CONTRÔLE DE LA POPULATION

Malgré les réticences bourgeoises, nous mettrons tout en oeuvre pour que les élu·e·s du Conseil municipal soient révocables en cours de mandat. Nous limiterons les indemnités pour éviter tout enrichissement personnel.

POUR L’AUTOGESTION DES QUARTIERS

Nous créerons des Conseils de Quartiers, composés d’habitants, qui seront décisionnaires sur les projets impactant leur quartier. Ils seront dotés d’un budget afin d’éviter le centralisme décisionnaire actuel

UNE DÉMOCRATIE DIRECTE

Nous instaurerons la possibilité d’un référendum à l’initiative de la population sur l’ensemble de la ville pour mettre en place une mesure ou s’y opposer (Référendum d’Initiative Communale – RIC).

Les politiques culturelles hégémoniques qui concentrent les ressources vers un nombre restreint de lieux et de formes culturelles ont assez duré.
Il nous faut reconsidérer l’ensemble des approches culturelles et artistiques à Bordeaux pour former un tout hétérogène qui fasse de la diversité une force.
Nous mettrons en place des « maisons de la culture de tous », autogérées par les acteurs de la vie de quartier et au service de l’émancipation des classes populaires.

UNE CULTURE HÉTÉROGÈNE

  • Nous augmenterons et équilibrerons les subventions aux associations culturelles pour lutter contre la domination d’une certaine forme de culture.
  • Nous mettrons à disposition gratuitement, dans tous les quartiers de la ville, des lieux faciles à réserver, accessibles et équipés.

UNE VILLE VIVANTE ET CRÉATIVE

  • Le bouillonnement artistique fécond d’une ville naît souvent de sa vie nocturne, marginale, alternative ; il est important de la laisser libre de se développer. À l’inverse de la politique discriminatoire actuelle de la Ville de Bordeaux qui tend à réprimer et formater ces espaces alternatifs, nous les accompagnerons dans leur capacité à recevoir du public en sécurité.

POUR UNE ÉCOLE OÙ CHAQUE ENFANT TROUVE SA PLACE

  • Nous accompagnerons les projets sportifs ou culturels initiés par les enseignant·e·s comme par les parents. Aucun enfant ne sera privé de repas : la cantine sera gratuite. Les alternatives végétariennes seront maintenues et renforcées dans la restauration publique.

Retrouvez les propositions détaillées sur la fiche thématique Enfance :

FICHE THEMATIQUE Enfance Bordeaux en Luttes

La dévastation écologique est devenue une incontestable réalité.
Il appartient à toutes les organisations de la société d’intégrer la nécessité de préserver les ressources naturelles et de veiller au respect des écosystèmes.
Résumer l’action écologique à planter quelques arbres, c’est se voiler la face et condamner les générations futures.
La préservation de l’environnement, qui ne se limite pas aux luttes climatiques, passera par une rupture réelle avec le capitalisme.

GRATUITÉ DES TRANSPORTS COLLECTIFS

  • Nous instaurerons la gratuité des transports publics comme alternative à la voiture. Nous appliquerons une politique de développement équilibrée du réseau qui ne se concentre pas uniquement sur les zones touristiques.
  • Le réseau TBM et le contrôle du stationnement redeviendront des régies publiques pour cesser d’engraisser les sociétés privées. Les services Mobibus, les parcs-relais gratuits les parkings vélos, les navettes fluviales et les VCub publics en libre-service seront développés.

Pour aller plus loin, retrouvez nos propositions détaillées sur la fiche thématique Mobilités :

FICHE THEMATIQUE MOBILITES Bordeaux en Luttes

PROTECTION DES ESPACES NATURELS ET DES ANIMAUX

  • Nous végétaliserons tous les secteurs de la ville et créerons des jardins partagés.
  • Nous construirons un dispensaire public pour les animaux de compagnie et interdirons l’installation de cirques mettant en spectacle des animaux sauvages.
  • Les projets qui nuisent à l’environnement seront combattus, qu’il s’agisse d’opérations de BTP ou de l’implantation de la 5G.

Retrouvez nos propositions détaillées dans la fiche thématique 5G :

FICHE THEMATIQUE 5G Bordeaux en Luttes

LUTTER CONTRE LES POLLUTIONS ET POUR LA PRÉSERVATION DES RESSOURCES

  • Nous interdirons l’accostage des bateaux de croisière (notamment car ils utilisent des carburants polluants).
  • Nous interdirons l’usage des pesticides de synthèse. Nous refuserons tout permis de construire aux grandes surfaces afin de limiter l’artificialisation des sols.
  • Nous retirerons les panneaux publicitaires (pollution visuelle).
  • En rebasculant la gestion de l’Eau (bien commun) en régie publique, nous veillerons à l’économie des ressources. Nous instaurerons un volume gratuit de consommation d’eau par habitant, correspondant aux besoins de base.
  • Nous taxerons lourdement les gaspillages à grande échelle, dont l’industrie est notamment responsable.

Retrouvez nos propositions détaillées sur la fiche thématique Pesticides :

FICHE THEMATIQUE PESTICIDES Bordeaux en Luttes

La municipalité doit être une organisation politique de la société permettant à tout individu de vivre sur un même territoire, sans être victime d’une quelconque oppression, qu’elle soit institutionnelle ou non.
Il est de la responsabilité collective, et donc de la municipalité, d’assister la défense des victimes d’oppressions et de veiller au respect des libertés de tou·te·s.
La criminalité est une problématique sociale. Nous refusons son instrumentalisation actuelle qui justifie les politiques répressives, d’autant qu’elle est statistiquement faible à Bordeaux.

DÉMILITARISATION DE L’ESPACE PUBLIC

  • Nous déclencherons une enquête indépendante sur la répression policière à Bordeaux.
  • Le réseau de caméras de sécurité sera démantelé, la police municipale sera désarmée et l’assistance sociale dans les quartiers renforcée.
  • Les systèmes de contrôle de masse utilisant notamment la reconnaissance faciale seront interdits.

UNE VILLE CONTRE TOUTES LES DISCRIMINATIONS

  • Nous faciliterons la circulation et l’installation de toutes les personnes, d’où qu’elles viennent, quelle que soit leur situation administrative.
  • Nous renforcerons les moyens matériels et financiers des structures existantes qui défendent les victimes de violences (sexistes, LGBTIphobes, racistes…) et luttent pour les droits de tou·te·s. Nous faciliterons l’inclusion de tou·te·s notamment en permettant les changements d’état civil pour les personnes transgenres sur simple demande.
  • Nous créerons des centres d’hébergement pour éloigner les conjoints violents. Nous augmenterons le nombre de places d’hébergement d’urgence pour les victimes de violences conjugales ou d’exclusion familiale. Des traducteurs et traductrices seront embauché·e·s pour faciliter les démarches des non-francophones.

Pour aller plus loin sur l’accueil des migrant.e.s et la lutte contre les discriminations, retrouvez nos propositions détaillées sur les fiches thématiques Exil et Oppressions :

FICHE THEMATIQUE EXIL Bordeaux en Luttes

FICHE THEMATIQUE OPPRESSIONS Bordeaux en Luttes

DES ACTIONS SYMBOLIQUES QUI ONT UN SENS POLITIQUE

  • Les rues portant des noms d’esclavagistes seront rebaptisées par des figures de l’antiracisme et des luttes anticoloniales. L’invisibilisation des femmes doit être combattue et des rues principales doivent être rebaptisées.

LES ENGAGEMENTS DE BORDEAUX EN LUTTES

La liste de Bordeaux en Luttes, comme toutes les autres, a été sollicité par de nombreuses associations et collectifs pour prendre position sur des sujets précis sur lesquelles ils travaillent et/ou ont une action. Vous trouverez ici l’ensemble des chartes et engagements que Bordeaux en Luttes a soutenu durant la campagne des municipales.

Greenpeace France

Suite à l’interpellation de Greenpeace sur la pollution et les questions environnementales, vous trouvez ci-joint la réponse argumenté de la liste :

Share This